De la diane de belrem

De la diane de belrem Braque Saint-Germain

Braque Saint-Germain

Actualité publiée le 09/12/2014

Field de St Cyr du Gault : nouveau CACT pour Gaïa !

De la diane de belrem - Field de St Cyr du Gault : nouveau CACT pour Gaïa !

Après le concours ouvert de la La Ville-aux-Clercs, c'est à celui de Saint-Cyr-du-Gault que Gaïa a également brillé et a emporté un troisième CACT en moins d'une semaine.



Le concours se déroule tantôt au bois, tantôt en plaine. Gaïa est en 7ème position mais comme les six premiers chiens sont ceux de Christian Fougerat, le juge, Maurice Duval-Destin, demande aux suivants de s'intercaler et voilà donc Gaïa en seconde position.



Le premier chien revient sans occasion et c'est au tour de Gaïa. Nous commençons dans une petite friche accolée à un petit bois d'une cinquantaine de mètres de long sur une quarantaine de large. La friche est avalée rapidement et la chienne revient pour entrer au bois mais le juge me demande de raccrocher : c'est tellement sale qu'il nous faut d'abord trouver un passage ! Nous nous glissons tant bien que mal et je découple Gaïa sur la gauche, qui se faufile sous les épines noires. C'est très dense et on n'y voit rien alors nous écoutons la cloche qui descend et remonte vers nous. Gaîa revient au contact et redescend devant moi puis j'entend la cloche qui remonte un peu sur ma doite et .. plus rien ! Je tends l'oreille, c'est le silence complet. J'avance alors complètement courbée, en cassant un peu de bois pour passer tellement le milieu est hostile. Je me dirige vers l'endroit d'où venait le son et soudain j'aperçois la robe blanche dans le couvert ! Pratique le Saint Germain au bois, il a l'avantage de bien se voir !

Je signale l'endroit au juge qui me dit d'aller servir. La chienne est bien tendue devant un gros roncier. Juste un pas et un coq jaillit du couvert. Après le coup de feu, je raccroche et le juge décide de sortir de ce "m..." pour voir la chienne aux allures. Un colza en contrebas du bois nous en donne l'occasion. La chienne prend bien son terrain sans négliger de contrôler la bordure du fossé. Le temps s'achève sans autre occasion.

Il faut maintenant attendre la fin du concours.



Douky, l'épagneul français de Colette passe en 4ème position et hérite du "poulailler". Le chien précédent a été mis en présence en bordure et a pris un point. Au coup de feu, une trentaine d'oiseaux sont partis à l'unité ou en petits groupes ! C'est dire la densité ! Sans s'énerver et en gardant toute sa maitrise, Douky prendra 2 points et à  chaque coup de feu plusieurs oiseaux quittent le couvert. Par contre, la trop grande population de faisans ne lui permet pas de s'exprimer aux allures et c'est un 4ème TB au final, mais aussi plein de souvenirs pour sa maitresse, avec ce parcours plein de surprises.



Pour Gaïa, ce sera le CACT devant l'épagneul breton de M. Fougerat qui obtient la RCACT.
retour