De la diane de belrem

De la diane de belrem Braque Saint-Germain

Braque Saint-Germain

Actualité publiée le 19/11/2017

Field d'Audinghen : 1er jour de canicule et Issan au classement

De la diane de belrem - Field d'Audinghen : 1er jour de canicule et Issan au classement

De saison en saison, la réputation du field d'Audinghen ne change pas : c'est toujours aussi difficile ! Ces 4 jours sur gibier naturel sur les côteaux crayeux, jusqu'au ras des falaises de la Manche, face à l'Angleterre, sont hyper sélectifs.

Ici, perdrix grises ou faisans, le gibier joue avec les maïs, les boqueteaux, les haies, sur cette terre des 2 caps, qui a façonné ses paysages sous l'action des éléments naturels.

Pour ce premier jour de l'édition 2017, qui s'est déroulée une nouvelle fois sous la canicule, les départs sur les terrains se sont faits beaucoup plus vite. Une bonne initiative car dès 10 h le soleil était brulant, avec un vent pas toujours fixé et même parfois inexistant.

Issan s'élance dans des betteraves qui sont très hautes, sur un versant pentu. Après avoir laissé le chien explorer le haut de la parcelle, Sébastien se décale vers le bas où il aperçoit une friche très sale qui borde l'autre extrémité du champ. Le vent n'est plus qu'un souffle infime et la fournaise se fait d'autant plus ressentir dans cette cuvette. Néanmoins, c'est un excellent choix, car Issan vient de disparaitre dans la végétation mais ne réapparait pas ! En s'approchant, Sébastien l'aperçoit, à l'arrêt, parfaitement immobile et tendu dans la verdure. Issan coule à l'ordre, deux pas, un nouveau pas et un faisan presque complètement maillé jaillit du couvert, bien dans l'axe ! Le chien est parfaitement sage à l'envol et au feu et Sébastien le raccroche pour rejoindre Lionel Meunier, qui juge le concours. Il reste quelques minutes et Issan est relancé. 

Ces trois dernières minutes sont les plus dures pour Issan, qui repart au mental, mais la chaleur et les efforts dans la friche serrée pèsent lourd et il n'a plus le même brio. Le coup de corne arrive : c'est fini et il sera au classement !

Effectivement, le soir, Sébastien apprend qu'Issan est le seul chien classé de la batterie : 1er excellent.

Au final, une journée difficile pour tout le monde, les chiens comme les hommes, mais aussi les guides qui tournent et retournent sur leurs territoires pour essayer de mettre les chiens dans les meilleurs conditions pour être en présence, mais dans la fournaise, le gibier sait aussi rester à l'ombre des maïs, qui lui apporte protection et fraicheur !

Demain, la météo s'annonce plus clémente avec 10° de moins ; on espère que les prévisions seront juste car c'était un peu l'enfer aujourd'hui à Audinghen !



Photo : Le travail dans la friche dense et serrée a épuisé Issan qui termine son parcours au mental !

 
retour