De la diane de belrem

De la diane de belrem

Braque Saint-Germain

Le Braque Saint Germain.... évidemment !

Le Braque Saint Germain.... évidemment !

Lorsque j'ai commencé à chasser, le choix du Braque Saint Germain s'est imposé comme une évidence.


Ce joli chien d'arrêt français, issu d'un croisement entre une lice pointer et un braque français, a été créé il y a environ deux siècles pour le roi de France qui chassait le faisan en forêt de Compiègne (d'où l'appellation dans certains livres anciens de braque de Compiègne) ; il fut ensuite élevé dans les chenils royaux de Saint Germain-en-Laye, ville qui lui donna son nom définitif.


Un nez très sûr, une dent très douce avec un rapport le plus souvent naturel, le Saint Germain est un galopeur qui explore largement le terrain ; il chasse tous les petits gibiers et affectionne particulièrement la plume. Arrêteur dans l'âme, il est très à l'aise en plaine, mais ne rechigne pas à aller au bois ou encore à l'eau.


Très complice avec son maitre, il chasse pour ce dernier et ne pose aucun problème avec les autres races car il possède un caractère particulièrement bien équilibré et un tempérament très doux.  Cette facilité d'utilisation se retrouve dans la vie au quotidien, en famille, où il est un compagnon apprécié des enfants.


L'efficacité, l'élégance, la douceur, le Saint Germain possède de nombreuses qualités mais il a aussi un défaut : celui d'être rare.


Ce sont toutes ces raisons, ainsi que la volonté de contribuer à sauver une race qui appartient au patrimoine génétique national, qui m'ont conduite à "adopter" le braque saint germain. Manon qui fut ma première chienne, m'a permis de produire une portée sous l'affixe de "Franck Espoir" et d'élever Phèdre, pour garder les précieuses lignées sélectionnées par des éleveurs amateurs passionnés. Aujourd'hui, l'aventure se poursuit avec Doubaï.