De la diane de belrem

De la diane de belrem Braque Saint-Germain

Braque Saint-Germain

Actualité publiée le 01/05/2018

Expo d'Amiens : CACS-CACIB pour Moun

De la diane de belrem - Expo d'Amiens : CACS-CACIB pour Moun



Première exposition internationale pour Moun de la Diane de Belrem et seconde sortie dans ce registre après l'exposition de Flixecourt, il y a quelques semaines.

Pour la jeune chienne c'est encore la découverte... le bruit, la foule, les chiens qui aboient, ... l'environnement est déjà fatiguant pour nous qui sommes au fait de ces rassemblements canins, alors on imagine facilement combien l'expérience peut être stressante pour tout jeune chien, qui préférerait bien évidemment jouer dans le jardin ou courir la plaine !

Cette journée était aussi l'occasion de retrouver les amis après une semaine difficile : ceux du BSG bien sûr (Nicole, Monique, Florence, Gérard, Sébastien), mais aussi ceux de la délégation des Hauts de France du PCF (bravo à Philippe et ses amis qui avaient réuni une jolie brochette de 14 sujets), et ceux de nombreuses autres races de chiens de chasse car l'exposition d'Amiens rassemble chaque année de nombreuses spéciales pour le 7ème groupe.

C'était le cas pour le braque saint Germain, avec une participation à la mesure de son cheptel, comme c'est d'ailleurs le cas dans les races à petit effectif. L'éloignement géographique mais aussi le coût engendré consituent bien évidemment un frein.

Notre race était jugée par Camille Witzmann et les deux sujets présentés (Athos était venu pour soutenir son fils) se sont bien comportés.

En mâle, J'Ichnéo de la Diane de Belrem emporte le CACS et CACIB.

En femelle, Moun de la Diane de Belrem obtient également les cartons de CACS et CACIB.

Au tour final, le juge a donné le carton de meilleur de race à Moun et celui de meilleur du sexe opposé à J'Ichnéo.

Bravo à ces deux sujets qui représentent bien la race.

Fécilitations à Florence qui a présenté Moun avec brio et lui apprend avec patience l'art de bien se présenter. Moun est réceptive et a bien compris en statique. Aux allures, elle a parfois encore la volonté de jouer comme ce fut le cas en rentrant sur le ring d'honneur, mais globalement ce sont des débuts prometteurs et la maturité viendra estomper la fantaisie.

Ce n'est d'ailleurs pas sans une grosse émotion que j'ai suivi ses premiers pas à Amiens, où sa mère, Doubaï, avait également fait ses premières armes et la belle carrière qui a suivi. Nul doute, ma multi-championne continue de vibrer à travers Moun et veille désormais sur elle.



Photo : Moun sur le ring d'honneur

 
retour